Sam Park – En réponse aux réactions que j’ai reçu

1. «Pour le maître qui est sur la route de restauration solitaire, soyez la lumière de mon cœur.»

2. «Donner ce message au couple Bo Hi (Pak); utilizer pour la première partie du prénom Kyung 경 慶 (si c’est un garçon) et Yeon 연 妍 (si c’est une fille) et ensuite pour la deuxiéme partie du prénom suivez la tradition de famille Moon.» [Moon plus tard a pris le nom Yeon et a donné le nom Yeon-jin à Kat Moon.]

Carte postale de Sun Myung Moon à Soon-wha (Annie) Choi 1965.


Après la publication de ma présentation vidéo sur HWDYKYM la semaine dernière [août 2015], il y a eu beaucoup de questions concernant le contenu de celle-ci. Je voudrais les aborder dans un souci de les clarifier.

Je suis le deuxième fils des plus âgés vivant du révérend Sun Myung Moon. Mon demi-frère aîné, Sung Jin, vit au Japon. Je ne suis pas grand parce que je tiens de la famille Choi ou les gens ne sont pas de haute taille. Mon père aussi n’était pas si grand que ça. Les avocats de l’Église de l’Unification ne m’ont jamais demandé de fournir mon ADN pour déterminer la paternité durant les années de litige, parce que toutes les parties concernées comprenaient que cela était inutile. Voici une chose à considérer: pourquoi UC a fait de grands efforts pour obtenir un engagement de confidentialité de ma mère et moi. Si nous étions des menteurs, l’église n’aurait pas été dérangé.

Cette vidéo a été pour moi la première occasion de prendre la parole en public au sujet de ma vie. Naturellement, j’était nerveux (et émotionnelle – d’où les larmes génantes coulant de mon nez). J’avais beaucoup de choses à dire dans un temps limitée. Donc la lecture de ma présentation était la façon la plus efficace de procéder. Ma bonne amie Donna Orme-Collins périodiquement me glisser des notes indiquant le temps que j’avais encore. Autre que ce service aimable, elle ne m’a pas guidé ou pousser a faire ma présentation. Comme j’ai un peu de mon père en moi … je peux être têtu et ne pas écouter, cela serais difficile. En fait, un de mes grand regret est que je ne l’ai pas écouté et que je ne me suis pas manifesté plusieurs décennies auparavant.

Selon Wikipedia: “le viol est un type d’agression sexuelle impliquant généralement des rapports sexuels ou autres formes de pénétration sexuelle perpétrée contre une personne sans le consentement de cette personne. L’acte peut être réalisée par la force physique, la contrainte, abus d’autorité ou contre une personne qui est incapable de consentement valable. Comme celui qui est inconscient, frappé d’incapacité, ou en dessous de l’âge légal du consentement. Le terme de viol est parfois utilisé de manière interchangeable avec le terme ‘agression sexuelle’.»

Ma mère venait d’une bonne famille à une époque ou dans la culture le sexe n’ était tout simplement pas abordé. Elle était très naïf sur ces questions. Mon père était le professeur de sa mère, ce qui a mit celui-ci dans une position de pouvoir et d’autorité sur ma mère. La culture asiatique tend à révérer plus les enseignants que dans l’ouest. Il était aussi beaucoup plus grand et plus fort que ma mère qui faisait à peine 1 mètre 52 de haut. L’âge du consentement en Corée est 19 ans. Après que mon père en eu terminé avec ma mère, il lui a dit de ne dire à personne ce qu’il avait fait, en particulier sa mère (ma grand-mère). Au fil du temps et avec le conditionnement religieux, elle est venue à accepter comme «providentielle» ce qui lui est arrivée. Quoique les souvenirs du traumatisme reste encore présent à ce jour.

La triste réalité est qu’il y a beaucoup de femmes dans le monde qui ont été agressées sexuellement, mais en raison de circonstances atténuantes ou pure ignorance, elles ressentent comme si elles étaient en quelque sorte responsable. J’ai appris de ma mère que chaque femme qui ont été agressée sexuellement connaissent dans leur cœur la vérité et vivent consciemment ou inconsciemment avec ce traumatisme. Il n’est pas bon pour les gens de nier la réalité, alors qu’en fait, cela est arrivé. Chaque personne a le droit de croire ce qu’elles veulent – mais il faut comprendre que, dans de nombreux cas ses croyances n’ont aucune incidence sur les faits.

▲ Une fois cela a été le plus haut bâtiment en Corée du Sud. Ce bâtiment de 63 étages [63 Building] a été construit par Assurance-vie Corée [Korea Life Insurance, maintenant Hanwha Life Insurance] cette entreprise étaient la propriété de la famille Choi.

J’ai fait ma présentation à la Conférence ICSA en Juillet 2014 à Washington, DC. Cet événement a été un moment pour moi ou j’ai changé émotionnellement, spirituellement et intellectuellement.

J’ai été tellement impressionné par le degré d’amour, le soutien, l’intégrité et la connaissance des coordinateurs, du personnel et des participants à ICSA. Les personnes comme Steve Eichel, Ph.D. (Docteur en Philosophie), Michael Langone, Ph.D., aussi avec des professionnels de la santé mentale, des psychologues, des chercheurs et autres universitaires de renommée mondiale, comme Eileen Barker, Ph.D que j’admire profondément, fournissent un cadre incroyable pour étudier la dynamique des NMR (nouveaux mouvements religieux) et aider les membres actuels et anciens de ces groupes à vraiment comprendre ce que les groupes leurs ont fait et puis guérir de leur expérience.

Suggérer qu’ICSA est un tas de glorieux «déprogrammeurs» révèle d’une profonde ignorance de celui-ci. ICSA a un but non lucratif, et les psychologues, les psychiatres et les autres impliqués font ce travail gratuitement, tout en conservant leurs emplois professionnels. Beaucoup de ces personnes n’ont jamais été impliqué avec des sectes elles-mêmes, mais elles ont vu les dommages causés par ces groupes et ont un intérêt à aider, donnant un soutien juridique et en guérissant ceux qui sont touchés.

J’ai été particulièrement impressionné par ce que j’ai appris sur le mouvement Hare Krishna et comment, au fil du temps, ils ont réussi à réformer leurs pratiques et de fonctionner avec une plus grande transparence. Mon espoir est que UC puisse faire la même chose.


▲ Moon et Annie Choi

Comme je l’ai mentionné dans ma vidéo, la fortune de famille Moon est estimée a quelque 60 milliards de dollars d’actifs à travers le monde (selon les dépositions prises à partir du cas de l’UCI à Washington, DC). Étant donné la tendance de l’Église pour l’exagération, même si les estimations réelles sont la moitié de ce montant, nous parlons encore d’une énorme somme d’argent. Celle-ci bien utilisés, pourrait faire une différence significative dans la vie de ses membres. Depuis un certain temps UC a été confrontré à un holocauste financièr crée de lui même. [Ce sont juste les adeptes qui experience cette holocauste.]

Les activités de racket spirituels de l’Église au Japon ont plumé des milliards aux membres japonais et aussi à des personnes qui ne sont pas membres de UC. La plupart des membres au Japon et à l’ouest ont été financièrement dévasté par les demandes de collecte de fonds de UC, et les pratiques d’exorcisme par Kim Hyo-Nam a Cheongpyeong – où il y a un Palace d’un milliard de dollars (un édifice plus grand que le Capitole des États-Unis). Kim Hyo-Nam est elle-même sous enquête par les autorités coréennes pour le détournement de près de 500 millions de dollars d’actifs de l’église. Honnêtement, je ne ai pas beaucoup d’espoir pour la prééminence du droit à l’emporter dans ce cas parce que dans un endroit comme la Corée, ou tout est sujet à l’argent et nous savons que UC à en beaucoup.

Merci à l’église… la première génération de dévots au Japon et dans l’Ouest ont été dans les années 60 et 70 dans une santé défaillante, sans économies, accablés par les dettes. En raison de ces circonstances, les parents sont devenus la responsabilité de leurs enfants, dont beaucoup ont quitté l’église et tentent de faire carrière et de se trouver une place dans le monde, seulement pour être ramené dans le bourbier de UC et devenir une génération gardien pour leurs parents. Telle est la tragique réalité que beaucoup de première et deuxième génération Moonistes confrontent, dues aux racket spirituel de l’église.


▲ Hak Ja Han et Annie Choi

Pourquoi maintenant? Qu’est-ce que Sam veut? Il doit vouloir de l’argent!

Quelle différence une année peut faire.

Quand j’ai donné la présentation en Juillet 2014 à ICSA, j’ai eu deux objectifs: mettre les pendules de l’histoire à l’heure pour UC, et de garder l’emprise sur mon père et l’église pour les promesses antérieures non tenues représentant notre cas. Au cours de la dernière année, nous avons été incapables de réunir les fonds pour notre campagne légale car s’était un combat pour se maintenir juste à flot, mais j’ai perdu ma maison à la forclusion. Par la corruption et l’attrition, UC avait atteint son objectif cet à dire ne me laisser que les os sur la peau.

Il est assez clair pour tout avocat compétent que l’accord de confidentialité, dont nous avons ont été forcés et leurré de signer n’est tout simplement pas applicables au regard du droit de New York. Et pourtant, l’église a réussi à vêtir ce cochon et le faire voler, parce qu’ils avaient l’argent pour détourner le système juridique. Ils ont été en mesure de faire faire un faux témoignage, où le docteur Pak a affirmé qu’il ne savait pas qui était mon père. Lui plus que toute autre personne connaît la vérité, car j’ai été conçu dans sa maison, dans la chambre voisine de la sienne, quand mon père a visité les États-Unis en 1965, où il est resté avec ma mère.

Il ne doit pas être facile pour le docteur Pak d’assister à la déconstruction, ou la destruction de l’héritage de mon père par Madame Moon, qui a apparemment annoncé qu’elle seule est de la vraie lignée sans péché – et a provoqué le déplacement du Dieu Tout-Puissant comme le seul Vrai Dieu. Le docteur Pak a toujours été un soldat loyal pour mon père, mais je sais que lui et sa famille ont également été victimes des circonstances, que leurs allégeances ont été tirés dans des directions différentes. Je n’ai rien d’autres, qu’un regard chaleureux pour à mes anciens frères et sœurs Pak qui ont tous souffert à cause de UC, et salue le jour où nous pourrons renouer.

Une récentes proclamations de Madame Moon, complètement folle, a pris un tout nouveau niveau, et a relégué mon père à l’état de donneur de sperme glorifié. Le majestueux est vraiment tombé – avec un peu d’aide.


▲ Annie Choi et Sam Park

L’Église de Corée, du Japon et d’Occident ont été construite par des femmes, à commencer par Young Oon Kim, la famille de ma mère, Won Pok Choi, et d’innombrables autres saintes méconnues, et plus tard par femmes comme Doris Orme (née Walder), Marion Porter, Pauline Verheyen, deux d’entre elles sont décédées tragiquement et une est actuellement en train de mourir de la maladie d’Alzheimer dans des circonstances inhumaines.

Toutes ces femmes ont renoncé à leurs amis, familles et mariage pour le bien de l’Église, et elles ont été victimes de sévices graves et même abuser par la direction masculine coréenne, ainsi que Hak Ja Han, qui était jalouse et soupçonneuse de toute femme qui a servi mon père. L’héritage de ces saintes est une trahison financière, psychologique, physique, émotionnelle et mentale. Je tiens en haute estime toutes ces femmes, qui comme ma mère, ont tout abandonné pour l’amour de mon père et ont été mis de côté quand elles ont été jugées ne plus être utile.

Mais je m’écarte, du point de départ de ma motivation initiale pour laquelle je suis entrain de parler maintenant. Étant donné que j’ai perdu sur le plan juridique contre Moon Inc, dans ma quête pour les responsabilisations, je ne peux seulement que partager mon témoignage dans l’espoir de pouvoir mettre les pendules de l’histoire à l’heure, et aider les membres à prendre une décision plus «éclairé / informé» sur l’église. Si certains attribuent notre (ma mère et moi) motivation de se manifester comme purement financière, ils ne comprennent pas tout simplement. Si ils avaient vraiment compris combien «financièrement» elle a renoncé pour le bien de mon père, et si ils avaient quelconque sens de décence, ils resteraient silencieux.

Mon grand-père été préparé pour donner la société phare de son groupe d’entreprises, d’assurance-vie en Corée [Korea Life Insurance] (une entreprise de plusieurs milliards de dollars) à ma mère, si elle avait quitté l’église. Il était même prêt à me retirer de la famille Pak et m’élever en dehors de l’église en Corée. Il avait le pouvoir et le droit de le faire, et il n’y avait rien que l’église aurait pu faire à ce sujet puisque j’étais un secret. La seule chose qui a empêché que cela se produise était la dévotion de ma mère à mon père.

Il y a des moments dans ma vie où je voulais que cela soit arrivé parce qu’au moins, il aurait sauvé le groupe d’entreprises de la famille Choi et l’héritage de mon grand-père de la cupidité de mon oncle et son manque de prévoyance. (Si vous êtes intéressé, regardez sur google «furgate», «Corée Assurance-Vie» [“Korea Life Insurance”] ou «Choi Soon Young» et lisez ce qui est arrivé.)

Pour ma mère d’avoir perdu la chance de vivre pleinement sa vie est beaucoup plus important que l’argent qu’elle a perdu pour soutenir mon père. Voilà quelque chose qui est au-dessus de l’argent. Mon père est mort aujourd’hui, et il n’a pas le pouvoir de faire revenir le temps en arrière et de rendre sa vie à ma mère. Une vie où il ne gêne pas, ou il ne la force pas a renoncer à son fils, ou de la condamner à vivre dans l’ombre. Quoi qu’il en soit, je souhaite que nos révélations pourront aider d’autres à retrouver leur vigueur et ne pas vivre dans la peur.

Regardez la video de Sam Park.

________________________

Corée du Sud Depuis 1980 [South Korea Since 1980]
par Uk Heo et Terence Roehrig (2010)

En 1999, d’autres scandales politiques ont déçu le peuple coréen. Le scandale dit Furgate impliqué Choi Soon-young, le propriétaire du groupe Shindonga, et le procureur général, Kim Tae-Joung. Choi Soon-young a été arrêté en 1998 et accusé de fuite de capitaux. Conformément à la loi sud-coréenne, la fuite de capitaux – la prise de grandes sommes de capital étranger – était contre la loi car il vidait le pays de capitaux d’investissement nécessaire. Alors que l’enquête était en cours, la femme de Choi a soudoyé la femme de Kim Tae-Joung en lui achetant un manteau de fourrure coûteux, et implicitement lui a demandé de convaincre son mari de ne pas être dur envers Choi.

Le parti de l’opposition a révélé ce scandale et demandé une enquête par des conseillers indépendants en raison du scandale qui impliqué le procureur général, et la preuve que le bureau du procureur avait essayé de couvrir cela. En outre, le PNB député Chung Hyung-keun a divulgué un document avec des preuves de la participation du gouvernement dans le contrôle des médias par le biais des liens avec le Service de renseignement coréen. Le PNB a également révélé que l’Intelligence Service Coréen surveillé illégalement les activités des partis de l’opposition dans un bureau des bâtiment de l’Assemblée nationale.10.

9 Y. Youn. «La Corée du Sud en 1999: Surmonter La Legacie de la Guerre Froid» [“South Korea in 1999: Overcoming Cold War Legacies”] Asian Survey 40 (2000); 164-71.

10 N. Kristof, «Une Porte Verrouillée est Brisé et les Législateurs de Séoul Avoir un Espion Tumultueux,» [“A Locked Door ls Broken and Seoul Lawmakers Have a Spy Furor,”] New York Times, 4 Janvier 1999.


Sam Park testimony at ICSA video July 2014

Transcription de Sam Park Vidéo en Français – FRENCH

Sam Park 2015 response to feedback – ENGLISH

Niederschrift von Sam Parks Video – GERMAN-DEUTSCH

サム・パークビデオのトランスクリプト

Transcript of Sam Park’s 2014 video – JAPANESE

Mother Jones: Meet the Love Child Rev. Sun Myung Moon Desperately Tried To Hide.

PDF of Mother Jones article

The New Republic – The Fall of The House of Moon

Sam Park’s grandfather had a very bitter experience